Les qualités d’un consultant ERP

Prospects, clients, recruteurs, candidats se demandent ce qu’est un consultant dans le secteur aussi changeant que celui du progiciel.

L’objectif du consultant est de répondre aux problématiques du client tout en respectant le délai et le budget imparti.

Dans le domaine de l’ERP, les problématiques relèvent de l’implémentation, de l’utilisation et de l’évolution du progiciel. Sur le périmètre, le consultant doit utiliser l’ensemble de ses compétences pour résoudre chacune des problématiques.

 

Les savoirs du consultant ERP

Les connaissances du consultant ERP

Point de départ de la qualité du consultant, les savoirs concernent toutes les connaissances théoriques ou caractéristiques qui s’appliquent au secteur professionnel du client.

On y retrouve les concepts théoriques appris au cours du cursus académique et/ou acquis lors des différentes expériences professionnelles. Ce sont les formations et les certifications.

Les savoirs attestent que le consultant sait manipuler des concepts, et a envie de s’améliorer tout au long de sa carrière. Le bon consultant ERP sait démontrer la pertinence de ces connaissances issues de sa formation, de la veille technologique et surtout de ses expériences.

Le savoir-faire

Le savoir-faire concerne la maîtrise concrète des processus liée au secteur professionnel ou au fonctionnement du secteur du client.

Ces compétences identifiées par le client sont nécessaires au consultant pour maîtriser les processus et atteindre la qualité attendue. Grâce à cela, le consultant peut être opérationnel et intégrer rapidement l’environnement client.

Le savoir-faire du consultant s’inscrit dans une démarche projet. Ce qui lui permet de proposer une solution réalisable et performante qui intègre les contraintes clients.

Les compétences qui le constituent sont :

  • La maîtrise du périmètre et du secteur
  • Une approche de résolution de problème
  • La recherche d’une solution réalisable et performante
  • La relation client

La maîtrise du périmètre et du secteur

Pour l’ERP, les connaissances portent sur l’adaptation des fonctionnalités aux processus métier et la méthodologie appliquée pour leur implémentation. Idéalement, le consultant maîtrise 100% du périmètre demandé. Il est impossible même pour un excellent consultant ERP de tout connaître. D’ailleurs il n’a pas besoin de tout connaître.

Néanmoins, une couverture d’au moins 50% du périmètre est nécessaire. Sa valeur ajoutée se démontre par sa capacité à trouver, synthétiser et appliquer l’information pertinente.

Une approche de résolution de problème

Ainsi, si nous prenons l’exemple d’une implémentation, le consultant sait mener les ateliers pour le recueil de besoins et en déduire le paramétrage nécessaire. Ou bien, il sait analyser la faisabilité d’une demande d’évolution avec les impacts sur la maintenance et les évolutions futures. Il réutilise les compétences acquises lors d’expériences précédentes et sur le périmètre nouveau. Il utilise les ressources mises à disposition : l’équipe à laquelle il appartient, la documentation et son propre réseau.

La recherche d’une solution réalisable et performante 

L’objectif du consultant est de proposer une solution au service du client et expliquer comment s’acheminer vers elle.

Pour l’analyse, il adopte une approche pyramidale pour découper un objectif complexe en composants intermédiaires et met en œuvre la solution de manière collaborative. En fonction de son expérience, il est amené à l’instar d’un chef de projet, d’instaurer le planning, gérer des ressources, les outils, les méthodes et les indicateurs qui démontrent son avancement.

La relation client

On ne peut pas évoquer les compétences du consultant sans parler de la relation client. Les expériences, le savoir-faire, le professionnalisme ne signifient rien pour un consultant s’il est incapable d’établir une communication et une relation de confiance avec ses clients.

Pour exceller à ce niveau, le consultant peut, dans un souci d’amélioration permanente, acquérir des techniques de communication. Mais il pourra également faire plus simple pour développer une relation professionnelle réussie avec ses clients en étant réactif, flexible et rigoureux. Pour instaurer la confiance, il devra notamment s’engager à respecter toutes les dispositions de son contrat et ses engagements verbaux.

Par son savoir-faire, le consultant sait montrer son expertise mais sa différence se fera sur les qualités humaines dont il saura faire preuve et que les recruteurs recherchent : le fameux savoir-être.

Savoir être

Une écoute active, le sens du questionnement, une aisance relationnelle et l’envie de faire mieux sont les fondements pour la mise en place de la relation client.

Savoir entendre le besoin client est au cœur du métier de consultant. C’est le point de départ pour toute analyse et le consultant doit poser les bonnes questions tout en sachant remettre en cause la pertinence du besoin client. Son aisance relationnelle repose sur ses capacités communicationnelles.

En effet, le consultant est confronté à des environnements différents et à de la résistance au changement. Sa communication aura plus d’impact et plus d’adhésion si le consultant est enthousiaste et passionné.

Fort de ses acquis et de ses qualités, le bon consultant ERP est la personne qui établit une relation de confiance avec son client. Plus qu’un expert, il sait partager son envie de faire avancer et aboutir le projet de manière adaptée au contexte.